Réforme du collège : tout un poème !

Tout d’abord des disciplines on l’allège
moins de mathématiques
et moins de physique
ça va être fantastique
moins de français c’est sûr ça plaît
moins de technologie...
Et avec... on créé les EPI
EPI EPI EPI.... ET PIRE qu’avant !
Mais y’a pas de blé pour les épi
alors la ministre dit autonomie
et veut semer la zizanie
plus de cadrage
que du marchandage
ce sera la désorganisation
partout dans l’éducation
effacez le mot nationale
ouvrez le bal
après la réforme du lycée
toujours les mêmes billevesées
et pour corser elle ajoute ennui
et nous parle pédagogie
elle s’en prend aux langues
en commençant par la bilangue
en 5ème la LV 2
deux heures c’est bien peu
elle nous ment
et prétend relancer l’allemand
mais même l’ambassade
a détecté la panade
et n’est pas dupe de la ballade
même vue d’Italie
le projet fait peur à Nanni Moretti
un matin elle s’en prend au latin
et se défausse le lendemain
on sent un hic
la tactique est classique
même pas de prise de bec
elle a carrément effacé le grec
ne parlons pas des programmes
on change toute la gamme
Nous on veut une réforme
pas pour la forme
pas de semestrialisation
plutôt de la concertation
pas d’enseignements à la découpe
mais de vrais petits groupes
ce que veut le SNES

ce n’est pas un enseignement à la baisse

par Jeoffrey-Gaylord