Connerré : En conflit avec la direction, les profs en grève

Une grève au collège de Connerré.

Depuis l’arrivée du nouveau chef d’établissement il y a 6 ans, nous sommes allés de petites vexations en autoritarisme en passant par piques et menaces. Les professeurs sont restés patients . Ils ont travaillé, ont fait plus que leur mission de professeur, comme le restant de l’administration. Il y eu tout de même une lettre au DASEN. Et sa venue l’an passé avait momentanément un peu amélioré les choses.

Mais cette année la situation s’est encore tendue. Il faut dire qu’avec le travail que demande la réforme, nous sommes devenus moins patients. C’est sur le sujet des sanctions que nous avons d’abord interpellé le principal. Comme d’habitude l’audience qui a suivi s’est terminée par des hurlements du chef d’établissement Plus tard l’une des personnes présentes à cette audience n’a pas pu assister à un conseil école-collège qui de toute manière n’avait aucun caractère obligatoire. Et bien le chef lui a retiré une journée de salaire ! Puis il y eut l’oral blanc du DNB où nous avons été convoqués sur des temps non travaillés, parfois plusieurs heures, sans concertation et évidemment, sans rémunération.

Lors d’une réunion syndicale animée par les secrétaires départementaux du SNES-FSU, nous avons posé le principe d’un préavis de grève où nous réclamerions le paiement de nos heures d’oral blanc, le rétablissement de la journée de salaire de notre collègue, plus d’écoute et de dialogue et une meilleure répartition des tâches administratives. Grâce à l’intervention du SNES-FSU, le 30ème de notre collègue a été rétabli et il nous a été promis de payer la moitié de nos heures d’oral blanc.

Nous avons tout de même déposé notre préavis car il n’y avait pas d’avancées sur les autres questions. Le chef a alors promis, par ce qu’on le lui suggérait fortement, d’y répondre point par point et de faire une assemblée générale. Mais une semaine plus tard rien n’avait bougé, sauf nos heures d’oral blanc qui avaient été payées.

En discutant ensemble, nous nous sommes rendus compte que, plus encore que les heures d’oral ou le 30ème, il y avait un véritable malaise en salle des professeurs lié aux multiples insuffisances du chef d’établissement.

Nous avons donc fait grève le 9 juin, jour des portes ouvertes. Une trentaine de collègues s’est portée gréviste sur un total d’environ 45 professeurs. Nous avons tenu un piquet de grève le matin, distribué des tracts aux parents et rencontré le chef pendant deux heures. Il nous a écoutés et a conclu la réunion avec un « Bon j’espère que je ne vais rien oublier ». En attendant, nous avons enfin construit un véritable rapport de force et nous espérons la fin des vexations et représailles.

Pour la section locale du SNES-FSU du collège de Connerré,

La secrétaire de S1

iconeTract distribué aux parents