Moyens en baisse, reforme du secondaire, du bac, du sup


Mardi 6 février 2018

RDV à 14h 30

Maison des associations
Au Mans

Assemblée générale suivie d'une manifestation

Face aux mesures gouvernementales contre la Fonction publique et l’Éducation nationale, avec une rentrée 2018 qui s’annonce difficile, les personnels doivent se mobiliser et dire non à cette politique.

6 février  : le SNES-FSU appelle à la grève du second degré au coté du SNUEP-FSU et de la CGT-Educ : contre les suppressions de postes en collège et l’insuffisance des dotations aux collèges et lycées, contre une réforme qui déstructurerait le lycée, dégraderait nos conditions de travail (semestrialisation, plus de classes par prof, pressions du contrôle continu etc.), nos disciplines et l’orientation,

Ce mois de janvier est le mois du retour du jour de carence effectif, de l’augmentation de la CSG et des retenues pour pension avec des effets sur le bulletin de salaire...
Les réformes du second degré s’annoncent avec pour objectif, la suppression de postes d’enseignants qui pèseront sur les conditions de la rentrée 2018. Elles menacent plus généralement le cœur de nos métiers : menace d’un éclatement des formations en lycée, refonte des services des enseignants.
La mise en place de la plateforme « Parcoursup » dans les lycées et universités initiant une sélection déguisée à l’entrée des universités et la procédure d’émission des vœux et d’affectation, outre sa complexité, risquent de bloquer l’accès aux formations de leur choix pour de nombreux jeunes.