Le 19, le 21, le 24 et après… jusqu’au retrait !

Communiqué intersyndical du 17 décembre 2019

Pas de trêve jusqu’au retrait !

Ce mardi 17 décembre à l’appel de nos organisations syndicales CGT, FO, CFE-CGC, FSU, Solidaires, UNEF, MNL, FIDL, UNL, a été un nouveau temps fort impressionnant tant par la mobilisation que par les grèves. Plus de 260 cortèges ont été organisés sur l’ensemble du territoire.

Quelques jours après la présentation du projet du gouvernement, cette mobilisation est un nouveau signe du rejet massif du projet de retraite à points, en dépit des tentatives grossières de décrédibiliser les actions multiples, dont les grèves reconductibles.

Les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, MNL, FIDL et UNL soutenues par une majorité grandissante de la population, demandent au gouvernement le retrait total du projet sans délai. Elles rappellent leur disponibilité pour discuter d’un autre projet pour le renforcement et l’amélioration du système actuel par répartition, solidaire et intergénérationnel.

Nos organisations appellent l’ensemble du monde du travail et la jeunesse à poursuivre et renforcer la grève, y compris reconductible là où les salarié-es le décident, pour maintenir et augmenter le rapport de force.

Sans annonce du retrait, il n’y aura pas de trêve. Nous appelons à organiser des actions de grève et de manifestation partout où c’est possible, notamment le 19 décembre par des mobilisations locales et ce, jusqu’à la fin de l’année.

Sans réponse du gouvernement dans les heures qui viennent, elles décideront des suites nécessaires, au-delà du mois de décembre.

 L’intersyndicale départementale appelle
à participer aux initiatives suivantes :

– 19 décembre : Manifestation à 13h30 devant la sécu (Bollée)

– 21 décembre : Manifestation au départ de la gare à 14h.

– 24 décembre : Rassemblement devant la gare à 10h

D’autres initiatives seront proposées durant la période des vacances scolaires. Elles seront publiées en ligne dès qu’elles seront finalisées.

Face à l’intransigeance du pouvoir,
une seule réponse :
on lâche rien !