1e mai

Une premier mai

 

 

Chères et chers camarades,

Nous espérons que vous reprenez la gestion de la discontinuité pédagogique sans trop de difficultés.
Il faut être motivé pour continuer à travailler sereinement dans ce contexte où les annonces successives du gouvernement se contredisent sans cesse.
E. Philippe l'a donc annoncé hier : les collèges (si la Sarthe est un département vert) reprendront pour les 6e et 5e le 18 mai alors que les 4e/3e et les lycées ne reprendraient, éventuellement, que début juin. De nombreuses incertitudes demeurent et de nombreuses questions restent sans réponse. Aujourd'hui, un CHSCT s'est tenu, occasion pour la DASEN de nous en dire plus sur les modalités de reprise et sur la mise en place d'un protocole national que le SNES ne cesse de réclamer depuis les annonces présidentielles. Nous ne manquerons pas, dès que nous avons de plus amples informations, de vous en tenir informés, dans les plus brefs délais.

En attendant, se profile le 1er mai. Cette année, la fête des travailleuses et des travailleurs aura une saveur bien particulière : pas de défilé traditionnel avec nos brins de muguet. Mais le confinement ne saurait nous empêcher de célébrer cette belle journée qu'est le 1er mai. Le SNES, plus largement la FSU, à l'exemple d'autres syndicats invitent tous ceux qui le peuvent et le veulent à célébrer le 1er mai au balcon, en accrochant des banderoles à nos balcons. Laissons parler notre imagination quant aux slogans et rappelons-leur que nous ne voulons pas que le "monde d'après" soit le "monde d'avant" en pire, que nous ne leur faisons pas confiance pour batir une société plus juste, plus égalitaire, plus solidaire et que nous continuerons à revendiquer, à oeuvrer pour défendre et améliorer les droits des travailleurs. Le 1er mai ne doit pas être confiné! Et n'hésitez pas à envoyer des photos afin d'agrémenter notre site!

Amitiés syndicales,

Jeoffrey-Gaylord Remaud ; Laurent Blancs, co-secrétaires départementaux SNES 72