Prise de température le 17 septembre !

5 organisations départementales (CGT-FSU-SUD-CNT-UNEF) appellent à faire de la journée du jeudi 17 septembre une première journée d’action de grève,de manifestation, par des actions dans les entreprises, services et en participant au

Rassemblement interprofessionnel
à 10H00 devant le Palais des Congrès et de la Culture du Mans.

Il s'agit d'en faire un exercice démocratique pour faire entendre clairement un autre son de cloche que la petite musique médiatique qui consiste à dire que tout va bien, tout est géré, que la rentrée s'est faite "dans la joie"...(dixit Jean-Michel Blanquer).

Vous trouverez le tract en pièce-jointe. Cette journée a pour mots d'ordre :

- la question des services publics (notamment de santé et d'éducation) en ce contexte de haut niveau épidémiologique et de rentée scolaire et universitaire alors même que les moyens affectés pour faire face à la crise ne sont pas à la hauteur en termes d’équipement, mais surtout en termes de postes enseignants pour diminuer les effectifs (80000 postes supplémentaires en Italie) et en termes de postes d’infirmières et médecins disponibles sur les sites scolaires.

- l'emploi et notamment les «accords de performances» dont la finalité est l’abaissement des droits sociaux et salariaux des salarié-e-s.
- une réindustrialisation du pays, donnant priorité aux économies circulaires, s’appuyant sur des relocalisations d’activités, sur le développement des services publics, de la fonction publique et sur une politique des transports favorisant les modes les moins polluants et les plus sécurisant à l’image de la SNCF dont le fret est détruit malgré les effets d'annonces.

- la conditionnalité d’attribution des aides publiques en tenant compte des politiques sociales et environnementales des entreprises !

- Un contrôle financier sur les grandes banques leur interdisant de financer les énergies fossiles.

- l'abandon du projet de réforme de retraite par points.

- l'augmentation des salaires, des pensions et des minimas sociaux, générateurs de cotisations sociales, pour soutenir les aides aux plus précaires.

- la poursuite de la réduction du temps de travail pour travailler toutes et tous !

- la lutte contre les tentatives de restriction des libertés publiques.

- la demande d'un véritable plan de sortie de crise alliant enjeux économiques, sociaux et environnementaux (voir la plate-forme de revendication Plus jamais ça).

Pour info
à Alençon, rassemblement à la Préfecture (11h)
à Angers, rassemblement place du ralliement (17h)

Télécharger le tract d'appel intersyndical