Pendant que Jean-Michel fait le zouave, Blanquer abîme l'Éducation nationale

Le ministre se taille un certain succès sur les réseaux sociaux avec ses images de sportif en costume-cravate. Maladresse ou stratégie ?

Jean-Michel Blanquer sautant et secouant les bras, en costard-cravate, au milieu d’enfants dont certains, agitation oblige, ont le masque sous le menton… Mardi, l’image s’est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux, appuyée par d’innombrables vidéos détournées. Il s’agissait, au départ, de faire la promotion des bénéfices pour la santé de « 30 minutes d’activité physique par jour à l’école ». Le ridicule ne tue pas, et le ministre de l’Éducation nationale le sait – il a fait des études.

Une image comme un paravent

On le suppose assez roué – lui ou ses conseillers en communication – pour avoir compris que cette image de zouave, qu’il cultive méthodiquement depuis des mois, peut lui servir d’écran de fumée. Un paravent derrière lequel se tapit le vrai Blanquer. Jean-Michel recommande l’activité physique à l’école… mais Blanquer prive les enfants de pratique sportive en prohibant, en plein hiver, le sport en intérieur. Jean-Michel prend les enseignants qui acceptent de participer à ses mises en scène pour des coachs sportifs… mais au nom des « fondamentaux », Blanquer réduit à néant le sport dans la formation des futurs professeurs des écoles.

Lire la suite : L'Humanité - Jeudi 4 Février 2021 - Olivier Chartrain