25 mars : grève au lycée de la Flèche

Préparation de la rentrée au lycée Estournelles de Constant La Flèche
Grève jeudi 25 mars

 

Boycott du CA le 4 mars :
Trois suppressions de postes sont prévues en plus de l’organisation des enseignements de la nouvelle seconde et pourtant le Proviseur refuse de réunir la Commission permanente ! Les représentants des personnels enseignants et non enseignants, des parents et des élèves, des élus municipaux et la conseillère régionale ont refusé de siéger.

Nouveau CA le 9 mars, convoqué en urgence par le Proviseur, auquel nous assistons, sinon il a lieu sans nous, bien que la Commission permanente ne s’est pas réunie .

Deux des suppressions de postes, en math et physique appliquée, n’impose pas de mutations « carte scolaire » et sont dues à une diminution des besoins dans ces matières, suite à l’évolution de la structure des formations et à la perte d’horaire en seconde (réforme) .

La troisième suppression en Lettres Modernes est très contestable, c’est un poste qui est partagé avec le collège voisin du Vieux Chêne et occupé par une collègue souhaitant rester à La Flèche .Cette suppression fera apparaître des HSA en lettres à Estounelles et les collègues les refusent.
Mais un autre poste de Lettres Modernes étant vacant au Vieux Chênes, la collègue de d’Estournelles, , préférait, vu son avenir incertain au lycée, que le poste soit supprimé et bénéficier ainsi de la bonification pour mesure de carte scolaire.

Au CA, lors du vote, bien qu’opposés aux suppressions de postes, mais dans l’intérêt de la collègue, nous nous sommes abstenus !

Mercredi 24 mars, nous apprenons que le poste de Lettres Modernes du collège Vieux Chêne est bloqué (*) pour l’accueil de stagiaire nouvelle et scandaleuse formule ! La collègue n’a plus l’espoir de rester à La Flèche .

Jeudi, face au mépris de l’administration, lors d’une AG qui se tient à 13h30, une quarantaine de collègues décident de se mettre immédiatement en grève.

Une pétition des enseignants, s’engageant à refuser d’être tuteur de stagiaire à la rentrée, est massivement signée. Des courriers dans le même sens aux IPR, par discipline, sont rédigés et unanimement signés.

Au lycée d’Estournelles, un poste d’Histoire Géographie et un poste d’Anglais sont aussi bloqués, alors que les collègues avaient, à leur demande, l’engagement du Proviseur de ne pas demander de stagiaires.

Une lettre d’information aux élèves et parents est largement diffusée, la presse locale a relaté l’action.
Suite lundi en AG à 10h

(*) Le rectorat n’a, sans aucun doute, pas pris soin d’informer le Proviseur du lycée ni le Principal du collège !