Le Recteur a la mémoire courte

recteur memoire courte

Le Maine Libre - Édition du 03/02/2015

Pour sa part le recteur aurait tendance à avoir une mémoire pour le moins sélective. Car dans son annonce chiffrée, il oublie seulement de préciser qu'il y aura 3 073 élèves supplémentaires, rien que dans le secondaire, à la rentrée prochaine dans cette même académie. Or le rectorat n'annonce que 170 postes supplémentaires dans le second degré. Cette dotation est très inférieure à ce qu'il faudrait pour simplement suivre la progression des effectifs en maintenant le taux d'encadrement actuel. Pour y faire face, il aurait fallu 372 postes supplémentaires. Il manque donc 172 postes pour que le compte y soit ! Monsieur le Recteur, ce n'est pas du plus : c'est du moins qu'il faudrait parler.

Par ailleurs, il nous reste, en ce qui nous concerne, assez de mémoire pour nous souvenir que les recteurs qui prêchent avec zèle l'austérité aux salariés de l'Education Nationale, ont pour leur part, vu leur prime annuelle passer de 15 200 à 25 620 euros. Ce à quoi il faudra rajouter la part variable. Ce qui porte le tout à 37 140 euros. Une paille, puisque cette prime  ne représente finalement qu'une année de salaire d'un professeur certifié au 4e échelon !