Le compte n'y est pas

La grève et la manifestation du 13 janvier dernier ont été d'indiscutables succès.
Face à la mobilisation, le gouvernement a annoncé un certain nombre de mesures (totalement insuffisantes !).
Nous avons été reçu, hier, dans le cadre de l'intersyndicale départementale, par le DASEN pour lui demander où en était la mise en œuvre de ces mesures.

La réponse n'étonnera personne (hélas !) : nulle part !!!

En ce qui concerne spécifiquement le seconde degré :

- les masques chirurgicaux arriveront dans les établissements d'ici les vacances de février ;

- aucun masque FFP2 n'est prévu pour les personnels de collège/lycée (nous avons hautement protesté contre ce manquement au devoir de protection des agents) ;

- aucun plan précis d'équipement des établissements en capteurs de CO2 ou purificateurs d'air ;

- aucun chiffre précis sur le nombre d'AED recrutés en Sarthe ni de date quant à leur arrivée dans les établissements ;

- pareil pour les fameux contractuels censés remplacer les enseignants absents....

Bref, des promesses, des belles paroles mais rien, absolument rien de concret. Et tout cela dans un contexte où les DHG tombent dans les établissements. Les autorités académiques prévoient la suppression, l'an prochain, de l'équivalent de 7 postes, exclusivement en collège. Alors que tout montre que l'Education Nationale est malade du manque de moyens humains et matériels organisé depuis des années et des années, le ministère continue à être sourd aux revendications majeures de la profession : de la considération, des rémunérations fortement revalorisées, des recrutements.

La colère exprimée le 13 janvier n'a manifestement pas suffi. Il nous faut maintenir la pression. Nous pensons qu'il n'est pas opportun d'appeler à nouveau les collègues à la grève ce jeudi 20 janvier mais nous les appelons à se rassembler,

jeudi 20 janvier à 18h30, place de la préfecture au Mans,

pour exprimer notre colère. Une projection "les chimères de Blanquer" y sera organisée, suivie d'un "after Ibiza". Soyons nombreux pour montrer, dans la bonne humeur, notre ras-le-bol !!

Enfin, notons que le 27 janvier sera une journée d'action interprofessionnelle. Nous espérons une mobilisation importante dans l'Education Nationale. Nous y reviendrons évidemment.

Ne lâchons rien, combattons, soyons déterminés,